''Choura'', la consultation mentionnée dans le Coran, à ne pas confondre avec les élections démocratiques

28 Mars 2014 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec

En cette période d'élection, voici un rappel d'un article publié sur islamweb.net

Question

Pourquoi le monde musulman actuel vit dans le calvaire : les musulmans vivent dans l’inégalité sociale et pratiquent la discrimination entre eux, alors qu’ils devaient être solidaires, s’entraider entre eux, aider les autres et montrer l’exemple de la démocratie telle qu’elle existe dans le Coran ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète

Cher frère,

Tout d’abord, nous attirons l’attention du frère qui a posé la question que la démocratie telle qu’elle est appliquée à notre époque et qui donne au peuple le droit de choisir la législation qui lui plait même si elle est en contradiction avec celle d’Allah, n’existe pas dans le Coran. Plus encore, elle est en contradiction directe avec Lui.

En effet le Coran insiste sur le fait que la législation n’appartient qu’à Allah et à Lui Seul et que le peuple doit se soumettre à la législation d’Allah et de Son Messager et obéir à leurs ordres. Allah dit : « […]. Le pouvoir n’appartient qu’à Allah[…] » (Sourate 12/Verset 40)

Il dit aussi : « Juge alors parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, et pend garde qu’ils ne tentent de t’éloigner d’une partie de ce qu’Allah t’a révélé. » (Sourate 5/Verset 49)

Il dit également : « […]. Le jugement appartient à Allah, le Très Haut, le Très Grand.» (Sourate 40/Verset 12).

Et Il dit : « Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son Messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son Messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident. » (Sourate 33/Verset 36).

Les versets dans ce sens sont très nombreux.

Nombreux sont les musulmans qui ne font pas la différence entre la démocratie et la Choura, la consultation, qui est mentionnée à plusieurs reprises dans le Coran. Allah le Très Haut dit : « […]. Et consulte-les à propos des affaires ; […]. » (Sourate 3/Verset 159). Il dit aussi : « […], se consultent entre eux à propos de leurs affaires, […] ». (Sourate 42/Verset 38).

Nous attirons l’attention ici que la Choura ne se fait que pour les affaires qui n’ont pas été traitées par le Coran et la Sunna du Prophète, .

Dans ce cas les musulmans sont appelés à se consulter entre eux pour aboutir au jugement juste.

Nous notons ici encore que cette consultation ne concerne que les responsables et les spécialistes en la matière et que le commun des musulmans qu’il soit bon ou mauvais n’est pas concerné.

En résumé, la démocratie dans son concept contemporain n’est pas mentionnée dans le Coran qui énonce qu’elle est sans fondement et qu’elle constitue une reniement de la législation d’Allah.

Cependant si le frère qui a posé la question veut dire par la démocratie la consultation que font les responsables avec les gens compétents de la communauté pour choisir un dirigeant, lui donner des conseils, désapprouver un mauvais comportement de sa part ou pour régler un quelconque problème qui émerge dans la communauté (comme l’avait fait Abderrahmane Ibn Awf quand il a consulté les musulmans pour choisir entre Othmane et Ali, ), elle est dans ce cas admise par la Charia.

Mais ceci n’est pas le sens voulu par les gens quand ils parlent d’une manière générale de la démocratie.

Quant à votre interrogation sur le pourquoi du calvaire actuel que connaît le monde musulman, il faut savoir tout d’abord que l’injustice des musulmans les uns envers les autres, leur séparation en clans, le manque de solidarité et d’entraide entre eux, tout ceci est contraire aux recommandations de leur religion.

En effet la religion musulmane incite à la justice, à la bienfaisance, au regroupement et interdit le contraire. De ce fait on ne doit pas rendre l’Islam responsable de la situation catastrophique que vivent les musulmans actuellement et qui est due à deux causes dont l’une est principale tandis que l’autre est secondaire :

La première cause est leur insoumission aux lois décrétées par leur Seigneur dans Son Livre et dans la Sunna de Son Prophète, .

Allah le Très Haut nous a parlé dans Son Livre du sort qu’Il a réservé aux communautés passées lorsqu’elles se sont éloignées de Sa législation. Il dit au sujet des chrétiens : «Et de ceux qui disent : « Nous sommes chrétiens », Nous avons pris leur engagement. Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. Nous avons donc suscité entre eux l’inimité et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Et Allah les informera de ce qu’ils faisaient. » (Sourate 5/Verset 14).

Donc l’abandon de la Charia d’Allah a une conséquence fâcheuse dans cette vie et dans l’au-delà. Malgré tout, Allah le Très Haut a préservé pour cette communauté sa religion et le bien y demeurera jusqu’à l’arrivée de l’Heure.

En effet le Prophète, , a dit : « Il y aura toujours une partie de ma communauté maintenue sur la vérité ; ils ne subiront aucunement le mal de ceux qui dévieront de leur chemin ou qui les abandonneront, et cela, jusqu’à la fin du monde », rapporté par Ahmed et Abou Dawoud.

La deuxième cause est la domination de la communauté musulmane par ses ennemis qui ont envahi ses terres, éparpillé ses habitants et semé le désordre. Allah dit : « […]. Ils souhaiteraient que vous soyez en difficulté. La haine certes s’est manifestée dans leurs bouches, mais ce que leurs poitrines cachent est encore plus énorme. » (Sourate 3/Verset 118) et Il dit aussi : « […]. Or ils ne cesseront de vous combattre jusqu’à, s’ils peuvent, vous détourner de votre religion. » (Sourate 2/Verset 217)

Nous implorons Allah par Ses noms les plus Beaux et Ses attribues Sublimes d’améliorer la situation des musulmans.

Et Allah sait mieux.

Source: http://www.islamweb.net/frh/index.php?page=showfatwa&FatwaId=79324

Partager cet article

Commenter cet article