«Fuck Islam»: Roland Richer doit «au moins» s'excuser, dit Legault

14 Mars 2014 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec

«Fuck Islam»: Roland Richer doit «au moins» s'excuser, dit Legault

Source: www.lapresse.ca
Le député d'Argenteuil doit «au moins» s'excuser pour avoir qualifié de «grand homme» un candidat péquiste exclu de la course hier après avoir diffusé des messages anti-islam, a fait valoir François Legault ce matin.

Le candidat Jean Carrière a été exclu parce qu'il a publié une image portant les mots «Fuck Islam» sur le réseau social Facebook. Les mots surplombent une photo d'une femme peu vêtue et qui fait un doigt d'honneur.

Le député péquiste Roland Richer, élu en 2012, ne semblait pas d'accord avec la décision de sa chef.

«Je suis désolé de ce qui t'arrive, tu ne mérites pas ça. Tu étais un candidat de grande classe, d'une classe à part», a écrit Roland Richer sur la page Facebook de M. Carrière. «Il y aura toujours des gens pour tenter d'abaisser les plus grands qu'eux [sic].» Hier, il n'a pas voulu accorder d'entrevue à La Presse.

Ce matin, François Legault a affirmé que Pauline Marois devait rencontrer Roland Richer.

«Mme Marois devrait lui parler pour qu'au moins il s'excuse», a fait valoir le chef caquiste.

Il a aussi souligné l'apparente contradiction entre les propos de Roland Richer et ceux de Mme Marois.

«Mme Marois dit que c'est inacceptable, et selon ce que vous me dites, M. Richer cautionne [les propos] anti-islam. Il doit au moins se rétracter», a-t-il ajouté.



Sans excuses du PQ, on peu donc supposer que ses deux député et candidat péquistes se sont juste échappés a dire tout haut ce que le reste du gouvernement Marois et les autres... pensent tout bas.

Il en aurait été certainement autrement si les propos auraient été anti juifs ou anti sémites, mais être anti islam s'est bien accepté de nos jours, comme être anti juifs pouvait l'être avant leur massacre.



À lire aussi:
-Des insultes au Maroc et à l’Islam au Parlement du Québec

-Quand Marine Le Pen s’invite aux élections du Québec

Partager cet article

Commenter cet article