Un espion à la solde du SCRS aurait aidé trois jeunes à rejoindre l'EI

16 Mars 2015 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec

Voir l'entrevue télévisée et les précisions de Manon Globensky
Voir l'entrevue télévisée et les précisions de Manon Globensky

Le SCRS n'est-il pas supposé de s'en tenir au renseignement et à la sécurité? Si ce qu'on apprend est vrais, que le SCRS participerait directement ou indirectement au passage de jeunes vers la Syrie et l'État-Islamique, celà devrait faire scandal et ne pas uniquement rester temporairement dans la rubrique des faits divers de nos médias.

Il est inacceptable, voir même un crime horrible, de pousser ou de laisser mettre ainsi nos jeunes en danger pour jouer un jeux d'espionnage à leur insu. On nous dit, aux familles ainsi qu'aux amis, d'informer les autorités ou le SCRS quand on est témoin de radicalisation dangereuse, mais quand le Service du Renseignement du Canada est au courrant, ses agents n'informeraient pas toujours les agents frontaliers, pire, ils aideraient ces jeunes à rejoindre des groupes terroristes. Peut-on supposer qu'il s'est passé la même chose en ce qui concerne les sept jeunes du collège Maisonneuve ici à Montréal? Ont-ils eux aussi été aidé par des espions à la solde du SCRS?

Dire que Harper veut donner d'avantage de pouvoir au SCRS, mais pour faire quoi de pire?

Un espion à la solde du SCRS aurait aidé trois jeunes à rejoindre l'EI

Je n'aime pas Adil Charkaoui mais il pose ici des questions intéressantes : «Le ministre de la Sécurité publique, le SCRS et l'Agence des services frontaliers doivent répondre des failles importantes qui ont permis à ces jeunes de disparaître laissant leurs parents dans le désarroi le plus total», a-t-il dit. Il termine son message en soulevant trois questions : «1. Comment ont-ils pu quitter le pays? 2. Comment ont-ils pu obtenir des passeports (surtout le jeune à qui le père a confisqué le sien)? 3. L'agent du SCRS qui aurait recruté les 3 adolescentes britanniques et qui a été arrêté en Turquie était-il en contact avec eux?».

Quand le FBI manipule des musulmans à des fins terroristes

Partager cet article

Commenter cet article