"La Meute" un groupe d'Islamophobes Québécois potentiellement dangereux pour la sécurité publique

30 Janvier 2017 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec

Voici un article que j'avais publié le 2 juin 2016

---

Ils sont étroitement surveillé par la police et on en parle même en Europe sur Oumma.com

http://oumma.com/222698/canada-meute-un-groupe-secret-facebook-declare-guerre

"Ils hurlent avec les loups au pays de l’érable, de façon stridente mais encore virtuelle, les individus qui composent « La Meute », un groupe secret sur Facebook entré en guerre contre l’islam radical (ou plutôt en guerre contre l'islam tout court), et suivent inconditionnellement leur fer de lance dominant, connu sous le pseudo Eric Corvus, un vétéran des Forces armées canadiennes, inquiètent les autorités policières qui voient leurs rangs grossir et leurs folles ambitions grandir.

Sous la houlette de leur leader nationaliste et islamophobe qui, retranché derrière son ordinateur, crie à l’invasion islamique et à l’application de la charia, les 25 000 partisans galvanisés du mouvement (ils n’étaient encore que 20 000 il y a quatre mois) escomptent bien que leurs rêves de grandeur et de pouvoir deviennent réalité, au-delà du monde virtuel dans lequel ils s’enflamment, serrent les rangs, attisent la haine et se mettent en ordre de bataille."

"Les loups de « La Meute », dont certains se font tatouer le logo facilement identifiable en signe d’appartenance, montrent les crocs sur le géant des réseaux sociaux, tout en niant être racistes ou xénophobes, gonflés à bloc par leur dangereux leader exalté qui aspire, lui, à son grand soir politique. Selon TVA Nouvelles, les forces de l’ordre canadiennes - la GRC, la Sûreté du Québec (SQ) et le Service du renseignement de sécurité (SCRS) - se cassent les dents sur l’opacité qui entoure ce groupuscule d’initiés, rendue encore plus épaisse par le niveau de confidentialité garanti par Facebook.

(...)

Petite ombre au tableau : des sources policières ont confirmé qu’au moins deux plaintes ont été déposées contre le mouvement, ce qui a justifié son placement sous étroite surveillance. De quoi faire hurler de plus belle les loups et louves de « La Meute », et pas seulement à la lune…"

Partager cet article

Commenter cet article