Zakat al-Fitr : Attention au détournement d'argent dans des mosquées du Québec !

19 Juin 2017 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec

L'Islam est connue à juste titre pour être une religion particulièrement généreuse envers les pauvres et les nécessiteux. 

Mais il y a une ombre au tableau. De nos jours à la place de distribuer de la nourriture aux pauvres comme la Sunna le prescrit en Islam à propos de la Zakat el-fitr(l'aumône de la fin de Ramadan), la majorité des administrateurs des moquées du Québec préfèrent récolter et suggérer des dons en argent de 10$ par musulman et par personnes à charge. Certains musulmans croient ainsi naïvement que cet argent ira pour acheter de la nourriture aux pauvres mais dans les faits de nombreux administrateurs détourneraient cet argent pour payer les factures des mosquées... C'est du moins ce que l'administrateur "imam" de la mosquée que je fréquente a fini par m'avouer et il se dit en contact avec plusieurs autres administrateurs de différentes mosquées chez qui cette pratique de détournement d'argent serait généralisée. Ils détourneraient donc peut-être ainsi chaque année des centaines de milliers de dollars juste au Québec.

J'ai même entendu un autre imam de la secte Bel-Agir dire dans un discours publique que c'était "arriéré" selon lui de continuer à suggérer aux musulmans de suivre l'exemple du Prophète en donnant cette Aumône sous forme de denrées alimentaires. On peut donc maintenant mieux comprendre cette position étant donné que l'argent comptant est plus facilement détournable que de la nourriture.

Le Conseil des Imams du Québec, le CIQ, dont le site est malheureusement uniquement en arabe, a statué qu'il était permis de leur donner cette aumône en argent plutot qu'en nourriture, il y a donc ici à mon avis une apparence de conflit d'intérêt car plusieurs de ces imams ne pourraient peut-être même pas rester en place sans cette manne d'argent.

J'ai récemment à nouveau tenté d'aborder le sujet sur la Page Facebook du Centre Culturel Islamique de Québec, le CCIQ qui gère la Grande Mosquée de Québec, mais mon premier message a aussitôt été supprimé et on m'a menacé de me bannir la prochaine fois. J'ai ensuite demandé à deux reprises si il existait un Bilan officiel sur cet argent recueilli pour les années précédentes comme le font certains organismes légiférés, mes questions sont cette fois restées affichées mais il n'y a encore aucune réponse qui fut parvenue jusqu'à maintenant.

En tant que musulman moi même, la situation est à mon avis très grave et j'en connais très peu qui la dénonce.

En fin, à ceux qui croient qu'il n'y a pas vraiment ici de gens nécessiteux qui manquent de nourriture, un Sondage de la DSP rapporte que 11% des ménages montréalais se sont inquiettés d'un manque de nourriture et 8.7% en ont manqué parfois ou souvent ! D'ailleurs les musulmans sont nombreux à se présenter chaque semaine aux différents comptoirs alimentaire de Moisson-Québec.

Partager cet article

Commenter cet article