Québec : Les membres de l'UNESCO ratent leur cible contre l'extrèmisme

1 Novembre 2016 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec

Ils sont 400 experts et représentants de 70 pays réunis aujourd'hui à Québec dans le cadre d'une conférence de l'UNESCO.

Une conférence dans laquelle on devrait y valoriser la paix mais les termes les plus souvent employés sont "combattre" "faire la guerre" "lutter" et "s'opposer"...

Combattre quoi?  Combattre la radicalisation comme l'indique le thème de la conférence ou plus spécifiquement "combattre l'Islam radical" comme le disent plusieurs d'entre eux.

Le terme "radicalisme" est devenu un grand fourre-tout qui veut tout et rien dire à la fois. C'est une cible ratée presque volontairement qui peut finalement mener à cibler et soupçonner sans distinction tous les musulmans pratiquants.

---

Antoine Jardin, ingénieur de recherche au CNRS, estime qu'« il ne s’agit pas d’un concept scientifique rigoureux. « Radicalité » est devenu un mot fourre-tout pour désigner vaguement ce qui est perçu comme une menace non maîtrisée et un label hasardeux des politiques publiques dans un contexte de montée de la violence djihadiste depuis les attentats commis en France par Mohammed Merah en 2012 »[9]. -Wikipédia-

Donc, avis aux médias et aux chefs d'États qui aiment jouer avec les mots et les détourner de leur sens étymologique au détriment de l'Islam. Ce n'est pas le radicalisme qui doit être combattu. Le radicalisme n'est pas nécesserment quelque chose de mauvais, le radicalisme à l'Islam est même quelque chose de souhaitable pour l'humanité car l'islam est une religion de Paix. Il faut justement éduquer les jeunes musulmans à revenir aux racines de l'Islam, à l'Islam radical, c'est la meilleure prévention contre l'extrèmisme, la violence et le terrorisme. Comme dans n'importe quoi ou n'importe quelle religion, c'est plutôt l'extrémisme qui est condamnable.

Dans les faits, même les termes "fondamentalistes", "intégristes" ou "radicaux" sont des qualificatifs qui peuvent tout aussi bien définir les bons musulmans pratiquants paisibles que vous nommez aussi comme étant des "modérés". Quand vous affirmez vouloir les combattre, vous vous tromper terme et de cible et votre combat devien en quelque sorte un combat contre la Paix. Donc cessez de semer la confusion en utilisant ces termes pour désigner les extrèmistes terroristes, cessez d'utiliser ces termes de façon uniquement péjorative contre l'Islam et soyons plutôt fiers de dire :

- Oui au fondamentalisme islamique car les fondements de l'Islam sont basés sur la Paix

- Oui aux musulmans intégristes car l'intégrité est une belles qualité et l'intégrité à l'Islam authentique est aussi une source de Paix.

- Oui à l'Islam radical car les racines de l'Islam sont aussi sources de Paix.

Mais disons plutôt NON à l'extrêmisme sous toutes ses formes!

 

 

 

« ALLAH a fait de vous une communauté de juste milieu… », [sôurat Al-Baqarah / 143].

Et le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) a interdit l’exagération en ces termes : « Prenez garde à l’exagération ! Prenez garde à l’exagération ! Prenez garde à l’exagération ! »

"Ni les Juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu'à ce que tu suives leur religion. - Dis leur: «Certes, c'est la guidance d'Allah qui est la vraie guidance». Mais si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu de science, tu n'auras contre Allah ni protecteur, ni secoureur."  Sourate 2 verset 120

Partager cet article

Commenter cet article