Islam Québec : Eldorado ou enfer?

15 Janvier 2009 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec Publié dans #Vivre ensemble - Islamophobie

Richard Therrien
Le Soleil

(Québec) Les débats autour des communautés culturelles ont réveillé nos pires préjugés, comme ils ont donné lieu aux plus belles occasions de fraterniser. La maison de production Trinôme a eu l'excellente idée de suivre durant une dizaine de mois le quotidien de trois familles musulmanes d'origine maghrébine installées à Montréal. Au fil des semaines, le public apprendra à les connaître dans le docu-réalité Islam Québec, une série de 13 émissions de 30 minutes, en ondes à Canal Vie, dès lundi à 19h30.

Les deux premiers épisodes montrés aux journalistes mercredi nous font voir sous un autre jour la difficile intégration de ces immigrants, qui doivent encore faire face à l'équation «arabe égale terroriste». «Femme voilée égale femme soumise». Un musulman? Une bombe va exploser!

Si le gouvernement leur vend le Québec comme une formidable terre d'accueil, les immigrants déchantent très souvent en arrivant ici. Alors qu'on leur a promis un travail, des diplômés en génie civil ou en psychologie finissent chaffeurs de taxi à leur arrivée. Ou bien leur formation n'est pas reconnue ici, ou bien ils sont surqualifiés. Aisés dans leur pays d'origine, ils finissent pauvres, vivant souvent de l'aide sociale. Le tiers des maghrébins sont sans emploi chez nous.

Souvent venus ici pour fournir à leurs enfants un meilleur système d'éducation, ces immigrants finissent par regretter d'avoir quitté leur pays. «Je suis ici parce que j'ai des enfants. Lorsqu'ils auront 17-18 ans, je retourne chez moi», dit l'un d'entre eux. Laissés à eux-mêmes, ils finissent par croire qu'on les a fait venir pour «peupler» le Québec, plutôt que pour y travailler.

Chroniqueuse à La Presse, la Libanaise d'origine Rima Elkouri se surprend de recevoir encore des insultes racistes à l'endroit des musulmans. Les cas de discrimination raciale sont encore bien réels au Québec. On relate le cas d'un citoyen d'origine algérienne, Abdallah Boucetta, qui a dû changer son nom pour Charles Tremblay afin de dénicher une entrevue pour un emploi. L'employeur a refusé de s'expliquer à la caméra, mais une enquête est en cours à la Commission des droits de la personne.

Chaque émission d'Islam Québec est bâtie autour d'un thème. On verra que les couples musulmans ont à s'adapter au mode de vie des couples québécois à leur arrivée. Quand les gars se mettent à laver la vaisselle, ils le font en cachette, pour ne pas être vus, tellement ils n'en ont pas l'habitude. Les femmes, dont une porte un foulard, ne cachent pas leur satisfaction de voir leur mari participer aux tâches quotidiennes, un débat bien révolu chez nous. On remarque aussi que beaucoup de couples d'immigrants divorcent tant l'adaptation a raison de leur bonne entente.

Avec cette série, l'équipe de production souhaite élargir nos esprits, faciliter l'intégration des communautés, sensibiliser les employeurs et alerter les gouvernements.


Source: http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/...o-ou-enfer.php

Partager cet article

Commenter cet article