Les Canadiens ont une impression positive des musulmans

18 Novembre 2006 , Rédigé par Stéphan Lajeunesse Publié dans #Vivre ensemble - Islamophobie

Émilie Côté

La Presse

Les trois quarts des Canadiens considèrent que les immigrés musulmans contribuent de façon positive au Canada, révèle un sondage réalisé par Environics Research Group. En général, la majorité des répondants voient d’un œil favorable le multiculturalisme canadien. Mais ils sont peu tolérants envers les pratiques culturelles et religieuses qui compromettent l’égalité entre les hommes et les femmes.

En effet, environ un Canadien sur deux estime que les immigrés doivent avoir le droit de maintenir leurs pratiques religieuses et culturelles. Mais 81 % des 2000 répondants croient que les immigrants devraient s’adapter aux croyances canadiennes quant aux droits et au rôle des femmes.

Un Canadien sur deux affirme avoir une impression positive de l’islam – une hausse de 4 % par rapport à 2003 –, alors que 37 % des répondants ont une impression négative. « C’est surtout à cause du statut de la femme. Pas à cause du terrorisme ou de la violence », souligne Derek Leebosh, associé senior chez Environics Research Group.

Pour 68 % des répondants, le Canadien d’origine musulmane ne doit pas se sentir responsable des crimes commis au nom de l’islam. Et pour 45 % des gens sondés, la politique américaine est une « cause majeure » du terrorisme fait au nom de l’islam.
Parmi ceux qui côtoient régulièrement les immigrés musulmans, 66 % ont une impression positive de cette communauté, contre 28 % pour ceux qui ne sont jamais en contact avec eux. «Les gens de Toronto, Vancouver ou Montréal sont plus ouverts», signale Derek Leebosh.

Fait intéressant : parmi les gens qui voient d’un mauvais œil l’islam, 57 % considèrent que la contribution des immigrés musulmans est un plus pour le Canada. Selon M. Leebosh, cela démontre que les Canadiens distinguent « la religion de la contribution des individus ». «Peut-être que le répondant a une opinion négative de toutes les religions», indique-t-il.

Alors que 54 % des répondants sont en désaccord avec l’énoncé qu’il y a «trop d’immigration», 43 % sont d’accord. N’est-ce pas un pourcentage élevé ? «Il y a une quinzaine d’années, c’était l’inverse, répond M. Leebosh. Dans les années 70 et 80, et au début des années 90, la majorité des Canadiens considéraient qu’il y avait trop d’immigration. Depuis sept ou huit ans, cela a changé. Le taux de chômage a baissé. Les Canadiens acceptent qu’ils vivent dans une société multiculturelle, qu’il manque de main-d’œuvre et que les Canadiens ne font pas assez de bébés. Surtout les jeunes adultes dans la vingtaine et la trentaine. Ils sont allés à l’école ou à l’université avec des gens de toutes les nationalités.»

La Fondation Pierre-Elliott-Trudeau a commandé ce sondage en vue de son troisième colloque annuel, qui se déroulera à Vancouver, de jeudi à samedi. Le colloque a pour thème Les musulmans dans les sociétés occidentales (voir le
www.fondationtrudeau.ca).

Le Dr Frederick Lowy, président intérimaire de la Fondation, se réjouit des résultats du sondage. « Ils appuient la réputation du Canada, pays axé sur l’accueil et l’intégration, quels que soient la critique ou les soupçons dont font l’objet les musulmans ailleurs dans le monde. »

Partager cet article

Commenter cet article

YoussefStefa 03/02/2007 04:18

Salamoualaikoum ou bonjourMerci de faire reporter à notre attention cet article encouragent et objectif.Maintenant, pour vous aider à avoir plus de respect envers les musulmans, je vous conseil de visionner ce doccumentaire ...Islam, empire de la foiRéalisation Robert Gardnerhttp://www.dailymotion.com/visited/search/islam%2Bempire%2Bde%2Bla%2Bfoi/video/xx7pk_islam-empire-de-la-foi-13Bon visionnement et donnez-nous en des nouvelles !
 

Fab 31/01/2007 12:28

Regardez ce que l'islam à apporter aux occidentaux et vous n'y verrez que des choses mauvaises, laides et d'une arriération sans équivalent.

Francais 29/01/2007 23:01

Et bien et bien ça désinforme à fond à fond ... Les gens savent ce que valent les musulmans.