Qui a dit que la sitcom devait se cantonner aux gentilles séries familiales? Si ces situation comedy sont structurées de façon identique, leurs thématiques et leurs tons offrent un éventail des plus larges. Ces fictions osent le trash et le mauvais goût, mais s'aventurent aussi vers des thématiques audacieuses. C'est ainsi que Little Mosque on the Prairie, une toute nouvelle sitcom canadienne ose aborder avec humour un sujet plus que glissant: être musulman dans l'Amérique post 11 septembre.

Faire rire avec un tel concept est un sacré challenge tant la paraoïa est grande, au Canada comme aux Etats-Unis, et tant les risques de froisser la communauté musulmane sont conséquents. Little Mosque on the Prairie repose sur le bon vieux ressort du "poisson hors du bocal": une famille musulmane s'installe dans une petite bourgade canadienne et tente de s'adapter. Sa créatrice,
Zarqa Nawaz, musulmane pratiquante, espère bien entendu apporter avec ce show un message de tolérance, et ce, des deux côtés de la barrière.

Visiblement, les premiers tests d'audience effectués au sein de la communauté musulmane sont mitigés: le jeune public a rit de bon coeur tandis que les aînés se sont montrés plus réservés.

Toujours est-il que la série sera diffusée sur la chaîne canadienne
CBC à partir du 9 janvier 2007.

Mais le combat de Zarqa Nawaz ne s'arrête pas là. Révoltée par certaines mesures sexistes en cours dans sa propre mosquée, la jeune femme a décidé de tourner un documentaire, Me and the Mosque, appelant, toujours sur le ton de l'humour, à plus d'ouverture d'esprit.

Je vous encourage vivement à lire l'article que le
New York Times a consacré à cette scénariste audacieuse.


Voir aussi: Documentaire : Une femme dans la mosquée