Al-Jazeera vient d'être approuvé au Canada par le CRTC

26 Novembre 2009 , Rédigé par YoussefStefa Publié dans #Actualité

jeudi 26 novembre 2009
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2009/11/26/010-al-jazeera-crtc.shtml

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) approuve une demande en vue d'ajouter Al-Jazeera English (AJE) aux listes de services par satellite.

AJE est un service de nouvelles internationales en langue anglaise, en ondes 24 heures sur 24, tous les jours de la semaine. Il est actuellement distribué dans une centaine de pays et sur Internet.

Dans sa décision le CRTC précise qu'AJE enrichira la diversité des points de vue éditoriaux dans le système de radiodiffusion canadien.

Le 27 février 2009 Ethnic Channels Group Limited (ECGL) faisait une demande auprès du CRTC pour ajouter AJE aux listes des services par satellite admissibles à une distribution en mode numérique.

La révolution Al-Jazeera

Depuis sa création, en 1996, Al-Jazeera a marqué le paysage télévisuel du Moyen-Orient en faisant fi de la censure imposée à la plupart des autres télévisions de la région. Aucun sujet n'est tabou: pas même la polygamie ou des entrevues avec des leaders israéliens, du jamais vu sur les écrans d'une télévision arabe.

Al-Jazeera offre depuis 2006 un service en langue anglaise diffusé dans une centaine de pays, dont Israël et le Royaume-Uni.

Marc Raboy, professeur de communications à l'Université McGill, déclarait récemment: « Je crois que ça ajouterait quelque chose de très important à la diversité des voix qu'on entend sur nos écrans. Traditionnellement, le flux d'information va toujours du Nord au Sud. Avec cette chaîne, on renverse le sens de la circulation de l'information ».

Avec plus de 60 bureaux dans le monde, Al-Jazeera est présente dans des régions du globe peu couvertes par les autres chaînes. Mais certains lui reprochent de ne pas censurer les propos extrêmes, parfois antisémites, entendus surtout à la chaîne arabe.

Une directrice du réseau anglais a défendu les politiques journalistiques des chaînes d'Al-Jazeera. « Les deux réseaux ont des codes d'éthique, bien sûr, et des pratiques journalistiques. Le réseau anglais, en particulier, répond au même code d'éthique que la BBC en Grande-Bretagne », explique Catherine Cano, directrice déléguée de l'information à la chaîne anglaise d'Al-Jazeera.

Peu rassurée, le B'nai Brith avait demandé au CRTC que la chaîne anglaise d'Al-Jazeera soit soumise à une surveillance continuelle, une condition qui avait fait dérailler l'implantation de la chaîne arabe au Canada il y a cinq ans. « Tout ce qu'on veut, c'est qu'il n'y ait pas de racisme qui soit diffusé en ondes de façon ouverte. On ne fait que se protéger », expliquait à l'époque Moïse Moghrabi, vice-président de B'nai Brith.

Al-Jazeera avait déjà promis d'ouvrir un bureau permanent au Canada si elle obtenait le droit d'être diffusée au Canada.


Partager cet article

Commenter cet article