Cher Jacques, mieux vaut un manque qu’une déception

12 Avril 2012 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec Publié dans #Vivre ensemble - Islamophobie

ksari.com
Houari Weldmaraval
Partout au Québec, il ne se passe pas une seconde sans que des islamophobes braient et aboient à cause de la foi de leurs concitoyens.
Que ce soit à Montréal, à Québec, à Trois-Rivières, à Sherbrooke, à Gatineau, à Hérouxville ou partout dans le Québec profond, des femmes voilées, sont offensées, des mosquées vandalisées, des fidèles pointés du doigt ou accusés pour terrorisme contre la sécurité de leur pays d’adoption.


La liberté religieuse ou le respect de la charte canadienne et québécoise n’existe pas dans cette province qui aspire à intégrer, un jour, l’ONU pour devenir le 194e pays francophone de l’Amérique du nord. Partout, les musulmans du Québec subissent leur lot quotidien de vexations, d’insultes, d’oppressions, d’injustices et d’atrocités. Au Québec, l’islam est devenu la religion de la haine et malheur à celui qui ose se montrer musulman : c’est la honte assurée. Des chroniqueurs de type OGM certifiés Halal versent des pluies de vomis de haine dans les quotidiens québécois et l’ancien ministre ne fait pas l’exception de la règle.

Comment peut-on, crier haut et fort partout et sur les plateaux d’émissions intello-médiatiques, s’entêter à présenter le Québec comme une « terre de paix et d’amour », alors que nous observons un groupuscule de rats d’égout à l’assaut des musulmans établis sur les champs du sirop d’érable québécois et pire encore, cet assaut est cautionné et soutenu par le fils de l’Îsle-Maligne, autrefois, jadis et naguère ministre de tous les loisirs de la chasse des musulmans.

Le rôle du Québec souverain

Et, justement, que fait le Québec de Lévesque, de Bourassa et de Parizeau. Que fait le Québec, berceau de la démocratie, de la paix et du mieux vivre ensemble, devant tant de xénophobie et d’islamophobie? Rien! C’est normal et tout à fait mesuré, René et Robert sont dans le monde de l’au-delà mais, Jacques est vivant. Au Québec, on ferme les yeux! On regarde ailleurs! On intervient après le désastre ou tout simplement, après que les souffrances soient infligées aux membres de la communauté musulmane. Comme remède afin de calmer le jeu, on instaure des commissions à l’effigie d’une pièce de théâtre ou à la frimousse d’une comédie ironisant un bye-bye de fin d’année.

Trop perturbant! Le Québec ne veut surtout pas se souvenir de ses racines monothéistes. Car, alors, on devrait considérer tous ces musulmans tourmentés, persécutés et anéantis…comme des frères, en quelque sorte! Ce qui ne serait vraiment pas très « progressiste ». Disons-le franchement : ce serait vraiment d’un archaïsme honteux que de se soucier du sort de pauvres naïfs et simplets qui, au fond de la Palestine ou dans les bidonvilles de Gaza, croient encore à la générosité d’esprit des croyants monothéistes!

Le Québec moderne et ouvert d’esprit tel que nous l’avons connu n’à que faire de ces communautés musulmanes martyrisées. Un entrefilet de temps à autre, mais rien de plus. Ce sont les grandes oubliées de l’Humanité souffrante.

Lorsqu’ Israël, n’en pouvant plus de recevoir une pluie de critiques en provenance de gens à la conscience vivante, décide de prolonger la construction de colonies et d’écraser un peuple sans armes et sans force équivalente, qu’advient-il? Ce sont les applaudissements et le soutien sans équivoque par peur d’être taxé d’antisémite! Une abomination! Comment? Oser se dresser du côté du pauvre Palestinien, la Victime exemplaire, L’Opprimé par excellence, le Souffre-Douleur universel, le Réfugié éternel, le Martyr intemporel est devenu une insolence révoltante. Quelle honte!

Alors, le monde entier se mobilise. D’abord, des blâmes virulents contre tout état osant se porter à la défense du peuple palestinien; ensuite, le Conseil des droits de l’homme (dont la raison d’être est d’ovationner les sionistes) qui condamne sans boutade la barbarie du Tsahal; et le Conseil de sécurité qui s’adoucit; et le Parlement de monsieur Harper qui s’exalte.

Épuration religieuse

Mais quand les musulmans sont l’objet de toutes sortes d’insultes partout en terre québécoise, Dieu que la diplomatie hypocrite se fait doucereuse, discrète, aveugle. Elle tombe en panne. Et les brigades de toutes les couleurs, si promptes à se montrer le nez derrière des écrans afin d’augmenter la côte d’écoute et susciter l’appui des donateurs de subventions. D’ailleurs, elles n’ont pas de voix pour protester contre cette vaste opération de xénophobie contre les musulmans.

Le coma dans lequel le Québec persiste devant ces assauts de rats sur le monde musulman est une vilénie malpropre. De nos jours, pour avoir droit à la compassion, il vaut mieux être un chameau, un méhari, un dromadaire ou même un sultan qatari écoutant les pédagogies de l’oncle Sam qu’un pauvre musulman cherchant à nourrir et vivre en paix avec sa progéniture.

Cher Brassard, je ne savais pas que votre indemnité de retraite arrive à épuisement, mais votre choix d’attaquer l’islam est un fonds de commerce très lucratif qui assurera certainement une meilleure assise aux héritiers Brassard et Maltais.

Je pensais que vous étiez un oublié et votre absence m’a beaucoup manqué. Par contre, votre apparition m’a énormément déçu. Mieux vaut un manque qu’une déception.



À lire aussi sur le même site...

Jacques Brassard et ses haines




Partager cet article

Commenter cet article

Nabil 14/04/2012 13:51


Salam alaikom


Je veux juste intervenir pour dire à la personne qui a écrit cet article, de ne pas généraliser, ça fait
plus de 5 ans que je vis ici au Québec, et je crois que tu exagères dans ton descriptif, les québécois ne sont pas tous comme tu décrit, ne faisons pas la même erreur que font certains des
extrémistes anti-islam, ils voient TOUS les musulmans comme des terroristes, alors nous aussi, il NE FAUT PAS voir TOUS les québécois comme des racistes, parce que ce n'est pas la vérité, ce
peuple nous a accueilli, nous a donné la possibilité de vivre sur son sol, de travailler, d'étudier, donc arrêtons de cracher dans la soupe, si il y a des racistes et je m'en doute pas, c'est
normal, et on ne peut pas faire grande chose pour eux que de leur expliquer les points qui leurs font peur, mais de dire que TOUS les québécois sont racistes ( chose qu'on comprend de ton article
), ça ce n'est pas acceptable du tout.


Et pour finir, quand tu as parlé de la Palestine, je connais des québécois ( même pas musulmans ) qui
soutiennent cette cause et militent pour ce peuple mieux que font certains musulmans de souche !


Salam alaikom


Nabil