Et si le poulet d'Olymel et d'Avicomax n'était pas vraiment Halal ?

20 Mars 2012 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec Publié dans #Boucheries et restaurants Halal

quebec.huffingtonpost.ca
Et si le poulet d'Olymel n'était pas vraiment Halal ?
Après toute la fausse polémique sur le Halal, nous posons la question, cette fois-ci au sein de la communauté musulmane elle-même. Est-ce vraiment Halal le poulet d'Olymel ? En lisant la lettre du service à la clientèle de l'entreprise au coeur de ce tsunami médiatique (ci-après), plusieurs parmi les Québécoises et Québécois de confession musulmane réfléchiront à deux fois avant d'acheter le poulet... la suite sur quebec.huffingtonpost.ca


expressparole.com
Avicomax, un autre abattoir québécois qui prétend faire dans le Halal ?
Avicomax est l'un des 12 abattoirs de volailles québécois sous inspection gouvernementale fédérale. L'Agence canadienne d'inspection des aliments y est présente à temps plein. Le poulet est abattu selon le rituel d'abattage halal. Selon le dictionnaire, ce mot vient d'un mot arabe qui veut dire «licite» et désigne la viande d'un animal tué selon les rites prescrits et qui peut être consommé par les musulmans ; le poulet tué chez Avicomax est donc saigné à la main et face à l'est. Le reste du procédé d'abattage demeure le même que celui d'un abattoir conventionnel. la suite ici




Les musulmans canadiens mangent-ils réellement halal ?
« Je dirais que ce 90% de la viande que nous consommons ne se conforme pas aux règles du halal, » affirme un imam canadien. la suite ici




Voir aussi cette vidéo...










Abattue en direction de la Mecque???

Au fait, on remarque souvent que les responsables des abattoires, tant musulmans que non-musulmans, se pressent d'affirmer, pour rassurer les acheteurs de viandes halal, que leur bêtes sont abattues en direction de la Mecque, comme si celà était une des conditions principale pour que la viande soit hahal, alors qu'il n'en est aucunement.

En Islam, il y a trois conditions pour la licité de la consommation de la chair des animaux à sang chaud. Il faut que ces animaux aient été abattus d'une façon spécifique : il existe trois conditions :

1) que l'abattage ait été pratiqué par un musulman, un juif ou un chrétien ;
2) que l'animal ait été abattu en ayant été saigné ;
3) que le Nom de Dieu ait alors été prononcé.

Biensur, il faut d'abord que ça ne soit pas des carnivores, ni des omnivores comme le chat, le chien, le porc ou l'humain...

Aussi, contrairement à une autre fausse idée véhiculée, il est tout à fait permis en Islam d'anesthésié l'animal avant de l'abattre, pourvue seulement qu'il soit encore vivant au moment de l'égorgement afin que le sang soit complètement évacué de l'animal. Comme chez les chrétiens, il est illicite aux musulmans de consommer de la viande issue d'un animal mort sans avoir été saigné.
 
La Bible, Actes 21:25
''Mais à l'égard de ceux d'entre les Gentils qui ont cru, nous en avons écrit, ayant ordonné qu'ils n'observent rien de semblable ; mais seulement qu'ils s'abstiennent de ce qui est sacrifié aux idoles, du sang, des bêtes étouffées, et de la fornication.''




Partager cet article

Commenter cet article