Il y a Riba même dans les taux à 0% d'intéret

25 Novembre 2012 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec Publié dans #Finance et Banques "islamiques"

Ar-Ribâ : étymologiquement veut dire surplus, usufruit . Il est traduit au sens de la loi islamique par usure, intérêt...

En ces temps de promotions en tout genre, les commerçants de voitures, de meubles et autres biens et services... tentent de séduire les acheteurs avec des soit-disant contrat de financement ''sans intéret'' ou à ''0%''. Mais renseignez-vous bien avant d'acheter et vous verrez que tous les marchards vendent à prix moindre à tous ceux qui payent cash. Dans le cas des voitures par exemple, ceux qui choisissent le taux à 0% devront en réalité payer plusieurs milliers de dollars de plus que ceux qui font le choix de payer cash, il sagit donc là d'intéret caché.


Coran: Ceux qui mangent [pratiquent] de l'intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu'ils disent: ‹Le commerce est tout à fait comme l'intérêt› Alors qu'Allah a rendu licite le commerce, et illicite l'intérêt. Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu'il a acquis auparavant; et son affaire dépend d'Allah. Mais quiconque récidive... alors les voilà, les gens du Feu! Ils y demeureront éternellement.

Cette mise en garde ne concerne pas seulement les acheteurs mais aussi les vendeurs qui sont parfois eux même des musulmans qui croient peut-être bien faire en nous proposant de telles ''promotions''.

Mohammad a maudit celui qui traite de l'usure. De Jabir: Mohammad maudit le récepteur et le donneur d'ordre de la riba, celui qui l'enregistre et les deux témoins de la transaction et dit: «. Ils sont tous pareils [dans la culpabilité]» [Sahih al-Muslim, Sahih Al-Bukhari, Tirmidhi, Ibn Majah, Bahiqi et Musnad Ahmad]




Partager cet article

Commenter cet article

sam 03/05/2016 13:30

Assalam ou alikoum, nous avons acheté une maison à crédit en 2004, et maintenant nous souhaitons la vendre car nous savons que les intérêts c'est illicites, il nous reste encore des intérêts sur 13 ans à payer. Je précise que je suis une personne handicapée moteur, la cuisine et la salle de bain ont été aménagé avec l'aide de l'état, l'aménagement peut être fait également dans les locations. Maintenant je voudrais savoir si je peux vendre à un musulman qui veut faire un crédit à la banque pour acheter notre maison? Et ceux ci même si je l'ai mis en garde contre la Riba. Merci, barrak allah ou fik.

La jeunesse de l'Islam au Québec 03/05/2016 14:24

Salamoualaikoum
Tout tout d'abord, je ne suis pas un savant mais à la lumière de ce que vous affirmez et de ce que l'Islam enseigne, il apparaît évident que vous ne faites rien de mal en vendant cette maison, au contraire vous vous débarrassez d'un grave péché de Riba. Vous avez fait votre devoir en mettant en garde l'acheteur. Mais puisque vous n'êtes pas le prêteur ni l'emprunteur et que vous ne rédigez pas et ne signez pas de contrat de Riba, vous en serez donc pas responsable inchaAllah.

saliha 15/06/2015 20:52

salam,comprendre pourquoi pas une question et j'aimerais avoir une réponse question 1= moi je travail ici a montreal et je suis payé par mon employeur et il me verse dans une banque canadienne est ce que mon salaire est riba question 2= moi j'ai vécu avec mon mari 30 ans on a 3 enfants et un jours il a décidé de voir ailleurs cette femme étais marié avec son meilleur amis au lieu des les réconcilier il a pris ça place, un jour il ma dis anti talek bi thalathe puis il a prononcé un fois et maintenant quand je lui parle de notre mariage et pourquoi il reviens pas avec moi et ses enfants il me dis je t'ai divorcé il faut que tu te marie avec un autre et a savoir si je te retourne, ok mais on même temps il s'est marié avec la femme de son amis. mais est ce que il a raison!
ma 3 eme question il habite dans la maison de cette femme et cette dernière a acheté une maison avec riba et il a accepter d'habiter dans cette maison ! je reviens a notre vie moi et lui un jour il a acheter une maison avec hypothèque sauf après quelque temps on lui a dis que c’est du riba il a vendus et moi et mes enfants on habitent dans des HLM ça veut dire appartement a prix modique pour les pauvres de »Montréal et jusqu'a maintenant on vie dans une situation un peu précaire , mon mari ne veux plus revenir il me donne de la charité comme si je suis une mendiante moi et ses enfants on vis dans la pauvreté et lui il vie la belle vie avec l'autre femme une maison et ils on acheter un condom a Miami Beach, ma question est que je suis tout seule a me débrouillé avec ses enfants et lui il habite juste quelque mètre
Et il s'en fou et il sait très bien que nous n’allons pas bien. est ce que tout ce qu'il fait c'est correcte ou il y a une punition pour ce genre de personne eli ma khafouche allah.!

khalil 27/04/2015 23:35

salem,
cest quoi la solution alors mon cher ami ,j ai acheté un vehicule et j ai exigé qu on ecrive sans interet sur mon contrat ce qui a etait fait par mon concessionnaire et je paye le meme prix exigé au depart par le vendeur sur plusieurs versement ,que dois je faire maintenant si comme tu dis ca c est de l usure.

La jeunesse de l'Islam au Québec 28/04/2015 01:03

Alaikoum Salam,

Tout d'abord nous sommes peut être frères en islam mais pas encore des "cher amis"

Vous croyez vraiment qu'un commerçant vous prêtera de l'argent, un bien ou une voiture pour rien? Et que si vous lui offrez de de lui payer cash il n'acceptera pas de vous faire un meilleur prix? Il peut bien écrire ce qu'il veut sur le contrat mais il ne faut pas être naïf. Des plaignants on déjà gagné en justice dans ce type d'affaire. Avec les commerçants on a jamais rien pour rien.

De toute façon, même sans riba, à moins d'un cas extrême, on ne devrait jamais s'endetter pour une voiture ou n'importe quoi d'autre. Bien que permises en cas de grande nécessité, les dettes sont réprouvés en Islam.

C'est Allah qui sait mieux