Latulippe fait le lien entre une immigration musulmane croissante et les menaces terroristes au Québec

1 Mars 2010 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec Publié dans #L'Islam condamne le terrorisme

Fannie Olivier
La Presse Canadienne

01 mars 2010

Le candidat controversé désigné pour reprendre la barre de Droits et Démocratie avait déposé un mémoire à la Commission Bouchard-Taylor dans lequel il faisait le lien entre une immigration musulmane croissante et les menaces terroristes au Québec.

Le ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, n'a pas encore confirmé officiellement la candidature de Gérard Latulippe au poste de président de Droits et Démocratie, mais les écrits récents de cet ex-militant de l'Alliance canadienne en font sourciller plus d'un.

Dans son mémoire déposé à titre de directeur résident du National Democratic Institute au Maroc, M. Latulippe avançait que la concentration des nouveaux arrivants à Montréal, de même que la «concentration géographique de plus en plus importante de l'immigration en provenance de pays musulmans», nuisent au «bon fonctionnement de la société québécoise».
(...)
«Il n'est pas suffisant d'informer l'immigrant sur les valeurs québécoises. Il est essentiel de le sélectionner en fonction de sa volonté et de sa capacité à y adhérer», note-t-il.
(cliques ici pour lire le texte complet)





Dans les faits, en Europe par exemple...



jeudi 25 février 2010

Chiffres à l’appui, un rapport d’Europol, le très sérieux office européen de police criminelle intergouvernemental, implanté à La Haye, l’assène de manière irréfutable : 99,6% des attentats terroristes perpétrés en Europe sont le fait de groupuscules non-musulmans !

Une photographie claire et nette du paysage séditieux européen, dénuée de tout trucage, qui met à mal la rhétorique islamophobe diffusée en boucle de part et d’autre du Vieux Continent, tuant le mythe du musulman, terroriste dans l’âme.

Dissipant les zones d’ombre qu’une vaste manipulation de l’opinion a instillées dans l’inconscient collectif européen, Europol attribue 84.8% des attentats à des groupes séparatistes qui n’ont aucun lien, ni de près, ni de loin, avec l’islam, évaluant, entre 2007 et 2009, à seulement 0.4% les attentats qui porteraient la marque de groupes islamistes radicaux.

Des résultats bruts et indiscutables, par trop dérangeants pour les nombreux esprits chagrins, qui se prennent là une claque magistrale ! Revers de la médaille : des résultats bien trop édifiants pour bénéficier d’une couverture médiatique, large et objective, qui se révélerait pourtant d’utilité publique...
Source: oumma.com




À lire aussi:

>La guerre perdue contre le terrorisme
>L'Islam condamne le terrorisme




Partager cet article

Commenter cet article