Le Québec, gouverné à la manière des talibans

13 Avril 2010 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec Publié dans #Vivre ensemble - Islamophobie

Niqab: une autre étudiante expulsée

Agence QMI
12/04/2010 

MONTRÉAL - Une autre femme portant le niqab a été expulsée d'une classe d'immersion française à Montréal, selon le quotidien Globe and Mail. Cette expulsion est survenue en mars dans un centre de l'Ouest de Montréal.

Ce renvoi a choqué les autres étudiants de la classe et les responsables du centre. «C’était une excellente élève. J’ai vu en elle un désir de s’intégrer… Son renvoi a ébranlé toute la classe», a déploré au Globe and Mail le directeur du Centre d’intégration multi-services de l’Ouest de l’Ile, Mustafa Kachani.

L’étudiante d’origine indienne, qui préfère garder l'anonymat, s’entendait très bien avec ses collègues et la direction de l’établissement. Elle faisait équipe avec des hommes pour des travaux d’équipes et elle n’avait fait aucune demande d’accommodement en classe.

Malgré tout, des responsables du ministère de l’Immigration l’ont rencontrée à la mi-mars pour l’expulser du cours parce que son voile intégral posait des problèmes «pédagogiques».

«J’ai eu le cœur brisé. J’aimais mes cours de français et j’aimais mon école», a dit l’étudiante âgée de 25 ans. Pour elle, enlever son voile aurait été comme «se déshabiller».


Cette expulsion survient un mois après le renvoi de Naïma Ahmed, de cours de francisation au cégep Saint-Laurent.

À la suite de cette controverse, le gouvernement du Québec a décidé d’interdire le port du niqab dans les classes d’immersion française. Puis le 24 mars, le gouvernement Charest a ensuite déposé un projet de loi destiné à élargir cette interdiction à l'ensemble des services publics.
Source:
http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2010/04/20100412-130706.html


 

 

 
Ceci n'est pas sans nous rappeler ces quelques citations de la presse anglophone:



«Quelle portion du mot liberté le Québec ne comprend-il pas?»

, demandait Naomi Lakritz, du Calgary Herald. «Refuser aux femmes l'accès à l'école rappelle de manière déplaisante le régime taliban, non?»

Le Winnipeg Free Press a jugé qu'il
«n'y a pas de loi interdisant le niqab ou la burqa, mais plusieurs au Québec s'agitent pour qu'il y en ait une».

Le Globe and Mail, dans un éditorial intitulé «Intrusion intolérante», a déclaré que «c'est peut-être la pratique dans certains pays arabes ou de l'Asie occidentale, tel que l'ancien régime taliban en Afghanistan, mais donner le pouvoir à des agents de l'État de faire appliquer un code vestimentaire et interdire l'accès à l'éducation à des femmes, cela n'avait jamais été vu au Canada auparavant»
.



Et dire que le Canada est encore entrain de faire la guerre en Afghanistan pour, entre autres, redonner l'accès et le droit aux femmes à l'éducation et à s'habiller comme elles veulent.








À lire aussi:



>À l'occasion de la prochaine visite de Tarik Ramadan à Montréal...


>Le péril musulman


>
"l'allure ou le look "prostituée" connaît un succès international"


>
Armée Canadienne... Mission de paix ou guerre en Afghanistan ?





Partager cet article

Commenter cet article

La jeunesse de l'Islam au Québec 16/07/2010 23:11



Boujour à vous aussi.

Je suis l'auteur de ce blog et moi aussi je suis québécois de souche, mais converti à l'islam depuis une dixaine d'années.

Je comprend votre point de vue mais je ne le partage pas à 100%. Oui c'est compréhensible que les québécois et les ocidentaux en général trouvent ça étrange ("bizarre") de voir une femme
entièrement voilée. Je crois que les occidentaux réagissent comme ça parce qu'ils ont perdu l'habitude de voir de tels vêtements et qu'ils ont plutot pris l'habitude et
le plaisir de voir les femmes surtout à demi nues.

Voir les yeux ou le visage est un faux pretexte pour ce genre de communications. Les yeux et le visage peuvent être importants quand on veut séduire ou transmettre ses
émotions mais ce n'est pas ce que les femmes musulmanes veulent faire dans les classes ou en public... Pour ce genre de dévoilement, elles ont assez de leur mari et de leur famille. De plus,
les occidentaux qui passent leur temps au téléphone, à écouter la radio et en tchatant sur internet... devraient comprendre que voir le regard ou le visage de l'autre n'est pas une nécessité
dans les communications en générale.

Aussi, c'est faux de dire que les québécois n'ont rien contre le simple voile. La majorité des femme musulmanes qui se voilent seulement les cheveux, pas le visage, ont beaucoup de difficultés à
se trouver du travail et se font souvent regarder de travers par les passants. C'est comme ça à Montréal et c'est encore pire dans les plus petite villes et villages du reste du
Québec...

Parcontre, dans l'affaire qui nous intéresse, la musulmane qui a été expulsée de la classe francisation ne portait pas une burka qui cache les yeux mais plutot un niqab qui cache le visage
et laisse voir ses yeux. ET cete fois ce n'est même pas les gens qui ont mal réagis ou l'ont rejeté, mais c'est le gouvernement québécois lui même!

En fin, je vous félicite de vous intéresser à l'Islam et je souhaite que votre intéret continu de grandir...

Salutation



quebecoise 16/07/2010 19:53



bonjour a vous je suis une quebecoise qui sinteresse a l'islam et je veux seulement vous dire que la plupart des quebecois n'ont rien contre le voile. Par contre je dois vous dire que ce qui
concerne de se voiler entierement qui veut dire quon ne voit aucunement la personne a qui lon s'adresse pas meme ses yeux et percu par des quebecois tres bizarrement et quon se demande cest
tu ce que nous voulons pour les femmes de demain quon ne puisse meme pas regarder ses yeux. Au quebec s'est nouveaux monsieur ou madame et ce nest qune reaction normal de la part de gens qui
nont pas ete inculque avec cette valeur celle de se voiler entierement



La jeunesse de l'Islam au Québec 08/05/2010 04:26



 Salamoualaikoum,

Sans vouloir tomber dans la politicaillerie . Voici, dans un autre contexte, les récents affirmations d'une ex-ministre et d'un autre chef de parti à propos de ce présent gouvernement du
Québec...


"le gouvernement Charest a «tous les indices» d'un gouvernement corrompu." Pauline
Marois

«le gouvernement libéral de M. Jean Charest est [...] corrompu par le pouvoir de l'argent». Le
député de Québec solidaire, Amir Khadir


Après le livre Montréalistan, il semble qu'on ait maintenant le Québecistan de souche!
Wa Salam