“Les Imans du Québec”.

11 Décembre 2011 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec

Une édition électronique réalisée à partir de l'article d'Ali DAHER (sociologue), “Les Imams du Québec”. Montréal: texte inédit, 30 novembre 2011. Les Classiques des sciences sociales, décembre 2011. [Autorisation accordée par l'auteur le 8 décembre 2011 de diffuser cet article dans Les Classiques des sciences sociales.]
3. Les Imans des mosquées québécoises
A. La fonction de l’Iman au Québec
B. La classification des Imans québécois
1. Le pays et la formation
2. Les rémunérations
3. La langue, l’ethnie et la clientèle

Conclusion








Imam dans la prière en groupe
www.islamopedie.com



1) Responsabilité

 

Selon Abou Hourayra (que Dieu l'agrée), le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Ils président la prière pour vous, s'ils le font bien vous en profitez et ils en profitent, et s'ils se trompent cela est contre eux alors que vous avez toujours votre récompense". (Al-Boukhâri, Ahmad)

 

Il est rapporté de façon sûre que 'Omar (que Dieu l'agrée) a présidé la prière en état de grande impureté [Jounoub] sans le savoir, quand il a su il a recommencé sa prière alors que les orants ne l'ont pas refaite.

 

2) Celui qui est le plus à même de faire l'imam

 

Abou Mas'oud 'Oqba Al Ansàri (que Dieu l'agrée) a dit : "Le Prophète a dit : "Le plus digne d'entre eux à être l'imam est celui qui connaît le mieux le Coran"". (Mouslim, Ahmad, An-Nasâi)

 

Abou Mas'oud 'Oqba Al Ansàri (que Dieu l'agrée) a dit que le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Que fasse l'imam pour les autres le plus savant dans le Livre de Dieu, s'ils sont pareils dans la lecture alors le plus savant dans la sounna, sinon celui qui a immigré (à Médine) le 1er, s'ils l'ont fait en même temps alors le plus âgé". (Mouslim n°1079, Ahmad)

 

Abou Saïd al-Khoudri (que Dieu l'agrée) rapporte du Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) : "Quand trois personnes se retrouvent qu'elles choisissent pour leur diriger la prière celui d'entre elles qui récite le Coran le mieux". (Mouslim n°1077)

 

2-1) Si la prière a lieu chez une personne, elle est prioritaire pour faire l'imam

Selon Abou Mas'oud 'Oqba Al Ansàri (que Dieu l'agrée), le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Que personne ne fasse l'imam pour quelqu'un d'autre dans sa propre maison et qu'il ne s'assied pas sur sa place réservée sans son autorisation". (Mouslim, Ahmad)

2-2) Etre accepté par les prieurs

Abou Hourayra (que Dieu l'agrée) a dit que le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Il n'est pas permis à un homme croyant en Dieu et au Jour Dernier de présider la prière d'un peuple sans leur accord". (Abou Dâwoud)

 

3) Ceux qui peuvent présider la prière en groupe alors que l'on pourrait croire le contraire

 

3-1) L'enfant

'Amr Ibn Salama a présidé la prière pour son peuple alors qu'il avait 6 ou 7 ans.

3-2) L'aveugle

Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) s'est fait remplacer à 2 reprises par Ibn Oum Maktoum (que Dieu l'agrée) alors que ce dernier est aveugle.

3-3) Celui qui a déjà prié la dite prière

Mou'adh Ibn Jabal (que Dieu l'agrée) faisait la prière de al-'Icha derrière le Prophète puis il rejoignait son peuple pour leur servir d'imam. Il comptait sa prière en tant que surérogatoire alors que les autres la comptaient pour obligation. (Al-Boukhâri, Mouslim, Abou Dâwoud, At-Tirmidhi)

3-4) Celui qui a fait le Tayammoum

'Amr Ibn Al-'as (que Dieu l'agrée) a fait imam alors qu'il avait fait le tayammoum, le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a agréé son acte.
Pour en savoir plus, voir le chapitre sur le "Tayammoum".

3-5) Celui qui est en voyage alors que les orants sont résidents

Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a fait 2 unités alors qu'il était en voyage, un fois la prière finie il dit : "Ô habitants de la Mecque, complétez votre prière par 2 autres unités, nous autres sommes en voyage".

3-6) La femme préside la prière des femmes

Il a été rapporté d'après Lita, de la tribu des Bani Hanifa que 'aicha (que Dieu l'agrée) présidait la prière des femmes en se mettant dans le même rang qu'elles.

Selon Tamima bint Soulayma, Aïcha (que Dieu l'agrée), la mère des croyants, leur avait servi d'imam au cours d'une prière de Maghrib et s'était placée au milieu du rang et avait récité le Coran à haute voix. (Abd ar-Razzaq dans al-Moussannaf, 3/141 et ad-Darqoutni, 1/404 et d'autres)

Um al-Hassan a rapporté à ces propos qu'elle avait vu Um Salamata diriger la prière pour des femmes en se plaçant parmi elles dans le rang. (Ibn Abi Shayba dans al-Moussannaf, 2/88 et d'autres)

Il a été rapporté qu'Ibn Omar (que Dieu agrée le père et le fils) donnait à son esclave l'ordre de servir d'imam aux femmes en Ramadan. (Al-Muhalla, 4/119-120)

Ibn Qoudâma (que Dieu lui fasse miséricorde) a dit : "si une femme dirige la prière pour d'autres femmes, elle se met au milieu d'elles. Nous ne connaissons aucune divergence sur la question parmi ceux qui approuvent la direction de la prière par une femme. C'est aussi parce que cette position et plus à même d'observer la discrétion qui lui est recommandée. Au milieu du rang, elle est couverte des deux côtés". (al-Moughni 2/202)

 

4) Ceux qui ne doivent pas présider la prière

 

4-1) Celui qui est détesté par son peuple

Selon 'Abdoullâh Ibn 'omar (que Dieu agrée le père et le fils), le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "3 personnes, Dieu n'accepte pas leur prière : un homme qui préside la prière à un peuple alors qu'ils le détestent, un homme qui fait la prière après son heure, un homme qui a rendu esclave un affranchi". (Abou Dâwoud, Ibn Mâja)

At-Tirmidhi a dit : "Si l'imam n'est pas injuste, alors le péché est sur ceux qui l'ont détesté".

4-2) Celui qui est atteint d'une maladie lui faisant rompre ses ablutions constamment

La majorité des savants pensent que la prière d'un tel homme n'est pas valide, quant aux savants de l'école Malikite ils désapprouvent cela sans aller jusqu'à le fait que cette prière ne serait pas valide.

4-3) Le pervers et l'innovateur

As-Sâib Ibn Khallad a dit : "Un homme présidait la prière en groupe et il a craché vers la Qibla alors que le Prophète était en train de le regarder, il dit : "Qu'il ne préside plus la prière pour vous"". (Abou Dâwoud, Ibn Hibbân)

Cela dit Ibn 'Omar (رضي الله عنهما) a déjà prié derrière Al-Hajjaj. (Al-Boukhâri)

Abou Sa'id Al-Khoudri (que Dieu l'agrée) a prié derrière Marwân. (Mouslim)

Abou Mas'oud 'Oqba Al Ansàri (que Dieu l'agrée) a prié derrière Al-Walîd Ibn 'Oqba alors que ce dernier buvait le vin, jusqu'à qu'un jour il a prié la prière de l'aube 4 unités...

 

5) Ne pas s'élever au-dessus des orants

 

Abou Mas'oud Al-Ansâri (que Dieu l'agrée) a dit : "Le Prophète a interdit à l'imam de s'élever au-dessus de quelque chose alors que les gens sont derrière lui". (ad-Dârqoutni)

 

Houmam Ibn Al-Hârith a dit : "Houdhayfa a présidé la prière à Al-Madâin sur un lieu surélevé, Abou Mas'oud l'a alors tiré de sa place. Quand la prière fut terminé il lui dit : "Ne sait tu pas que c'est interdit"? Il dit : "Je m'en suis rappelé quand tu m'as tiré"". (Abou Dâwoud, ach-Châfi'i, al-Bayhaqi et l'ont authentifié al-Hâkim, Ibn Hibbân, Ibn Khouzayma)

 

5-1) La permission de s'élever s'il y a un intérêt concret à cela

Sahl Ibn Sa'd As-Sâ'idi (que Dieu l'agrée) a dit : "J'ai vu le Prophète monter sur la chaire puis faire la prière dessus en descendant pour se prosterner. Quand il finit il dit aux gens : "Ô gens, je n'ai fait cela que pour que vous me preniez pour imam et que chacun apprenne ma façon de prier"". (Al-Boukhâri, Mouslim, Ahmad)

 

6) Se placer devant le milieu du rang

 

Selon Abou Hourayra (que Dieu l'agrée), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Placez l'imam au milieu et comblez les espaces vides". (Abou Dâwoud)

 

7) Rapprocher les gens de savoir derrière l'imam

 

Abou Mas'oud 'Oqba Al Ansàri (que Dieu l'agrée) rapporte que le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Que se rapproche de moi les gens de savoir, puis ceux qui le sont moins, puis ceux qui le sont moins. Et attention au brouhaha des marchés". (Mouslim, Ahmad, Abou Dâwoud, At-Tirmidhi)

 

8) Veiller à l'arrangement des rangs

 

Anas (que Dieu l'agrée) a dit : "Le Prophète nous faisait face avant la prière et disait : "Alignez-vous et arrangez-vous"". (Al-Boukhâri, Mouslim)

 

Toujours selon lui il disait : "Alignez vos rangs, car l'alignement des rangs fait partie de la perfection de la prière". (Al-Boukhâri, Mouslim)

 

An-Nou'mân Ibn bâchir a dit : "Le Prophète nous alignait dans les rangs comme on redresse une flèche jusqu'à que l'on pense que l'on soit aligné. Il se tourna un jour et vit un homme ressortant sa poitrine, il dit : "Vous veillerez à l'alignement des rangs ou Dieu mettra parmi vous la discorde"". (Selon les 5, At-Tirmidhi l'a authentifié)

 

Selon Ibn 'omar (رضي الله عنهما) le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Ne vous alignez-vous pas comme le font les anges auprès de leur Seigneur".
Nous dîmes : "Ô Prophète, comment s'alignent les anges auprès de leur Seigneur"?
Il dit : "Ils complètent le 1er rang, et se mettent en ligne droite"". (Mouslim, Abou Dâwoud)

 

Anas (que Dieu l'agrée) rapporte : "le Prophète a dit : "Complétez le 1er rang puis celui d'après, que le rang incomplet soit le dernier"". (Abou Dâwoud, An-Nasâi, al-Bayhaqi)

 

9) Ne pas trop prolonger la prière

 

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : "J'entre en prière avec l'intention de la prolonger, et j'entends les pleurs d'un enfant alors je raccourcis ma prière du fait de ma compréhension pour ce que sa mère peut éprouver en l'entendant pleurer". (Al-Boukhâri, Mouslim)

 

Abou Hourayra (que Dieu l'agrée) a dit que le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Quand l'un de vous fait la prière en tant qu'imam qu'il ne la prolonge pas, car il y a parmi eux le faible, le malade, la personne âgée. S'il prie tout seul alors qu'il prolonge comme il le veut". (Al-Boukhâri, Mouslim, Abou Dâwoud, At-Tirmidhi)

 

Selon Jâbir Ibn 'Abdillah (que Dieu l'agrée), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit à Mou'adh (que Dieu l'agrée) lorsque les gens se sont plaints de la longueur de sa lecture : "Ô Mou'adh, es-tu un tentateur? Lis plutôt telle et telle sourate".

 

'Omar (que Dieu l'agrée) a dit : "Ne faites pas détester Dieu à Ses serviteurs; cela en prolongeant la prière au point que les gens qui sont derrière soient gênés".

 

Anas (que Dieu l'agrée) a dit : "Je n'ai jamais prié derrière un imam qui prie aussi vite mais aussi bien que le Prophète".

 

Ibn 'abd Al-Bar a dit : "Il convient à l'imam de ne pas trop prolonger la prière comme l'a ordonné le Prophète, s'il sait que ceux qui sont derrière lui peuvent suivre une longue prière il ne connaît pas leur situation, ni le fait qu'il peuvent être occupés ou avoir un besoin pressant".

 

10) Laisser plus de temps dans la première unité de prière

 

Abou Sa'id (que Dieu l'agrée) a dit : "La prière était annoncée tandis que la personne avait le temps d'aller au Baqi' pour faire ses besoins, de faire les ablutions et de revenir, tout en trouvant le Prophète encore dans la 1ere unité tellement qu'il la prolongeait". (Mouslim, Ahmad, An-Nasâi, Ibn Mâja)

 

Abou qatâda (que Dieu l'agrée) a dit : "Le Prophète prolongeait plus la 1ere unité; nous avons conclu de cela qu'il voulait que les gens participent tous à la première unité".

 

11) S'il y a l'invocation du Qounoût, invoquer pour tout le monde

 

Abou Hourayra (que Dieu l'agrée) a dit que le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Il n'est pas permis à un homme croyant en Dieu et au Jour Dernier de présider la prière d'un peuple sans leur accord, ni de supplier pour lui tout seul dans ses invocations; s'il a fait cela il les a certes trahis". (Abou Dâwoud)

 

12) Se retourner pour faire face aux orants par la droite ou la gauche une fois la prière terminée

 

Selon Qoubasa, selon son père : "Le Prophète présidait à la prière puis se retournait des 2 cotés, par la droite ou par la gauche". (Abou Dâwoud, Ibn Mâja, At-Tirmidhi qui dit : bon)

 

'aicha a dit : "Quand le Prophète faisait le salam, il ne restait à sa place que le temps de dire : Dieu Tu es la paix, de Toi la paix, gloire à Toi mon Seigneur, Tu es béni"". (Mouslim, Ahmad, At-Tirmidhi, Ibn Mâja)

 

13) Se faire remplacer si on perd ses ablutions

 

Lorsque 'Omar (que Dieu l'agrée) fût poignardé, il fit avancé à sa place 'Abdourrahmân Ibn 'Awf. (Al-Boukhâri)

 

Abou Rouzayn a dit : "'Ali faisait la prière un jour quand il prit par la main quelqu'un et l'a mis à sa place, puis il est parti". (Sa'îd ibn Mansour)

 

Ahmad a dit : "L'imam peut être remplacé comme ce fût le cas pour 'Omar et 'Ali, mais les gens peuvent également compléter leur prière séparément comme ce fût le cas quand Mou'awiya fût poignardé".

 

Partager cet article

Commenter cet article