Les soldats de Djemila

19 Octobre 2011 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec Publié dans #L'Islam condamne le terrorisme


Patrick Lagacé
La Presse

20 septembre 2011

Le ton? Hystérique. Les formules? Alarmistes...

...Ce qui m'amène au plus récent livre de Djemila Benhabib qui a écrit, vous vous en souvenez peut-être, Ma vie à contre-Coran, où elle racontait son combat et celui de sa famille contre les barbus algériens. Cette fois, l'essai s'intitule Les soldats d'Allah à l'assaut de l'Occident...

...Pour l'auteure, le voile, c'est mal, tout le temps. Et ceux qui ne le dénoncent pas avec assez de zèle sont tancés avec un zèle qui rappelle ce bon vieux Joseph McCarthy. D'ailleurs, par bouts, Les soldats d'Allah à l'assaut de l'Occident se lit comme l'oeuvre d'un hystérique du péril rouge des années 50 recyclé, au XXIe siècle, dans le péril barbu...(suite de l'article...)



 Après le passage de Mme Benhabib à l'émission Tout le monde en parle dimanche...

 



Marc Cassivi
La Presse

18 octobre 2011

...Y avait-il le moindre spécialiste sur le plateau de Tout le monde en parle pour contredire l'auteure? Le moindre «idiot utile», comme elle qualifie une certaine gauche québécoise, pour se défendre de ses accusations? Bien sûr que non. Pourquoi risquer de susciter un débat lorsqu'on peut, par de subtils acquiescements, ne pas déroger à la complaisance de bon ton?

L'animateur Guy A. Lepage a servi à son invitée des balles molles directement sur le marbre, avec de petits bonds comme au soccer-baseball, pour qu'elle puisse manoeuvrer à sa guise. Il s'est contenté de livrer en pâture, en guise de maigre opposition, une chronique du collègue Patrick Lagacé, vite tournée en dérision. ...

... Je suis très souvent en désaccord avec mon ami Lagacé, mais j'aurais pu signer sa chronique sur Les soldats d'Allah. J'aurais sans doute à mon tour été accusé par l'auteure de manquer de «probité» et d'un «minimum de connaissances». «On s'attend à un argumentaire solide», a-t-elle dit du texte de Lagacé, pour mieux le discréditer. Remarque délicieusement ironique, tellement son propre livre est un bazar de sophismes.(suite de l'article...)



Heureux quan même de constater que des chroniqueurs non-musulmans commencent eux aussi à s'appercevoir que Djemila Benhabib se comporte en hystérique alarmiste. Mais ce comportement envers les religions et surtout envers l'islam n'est pas nouveau. Sans être hystérique comme Benhabib, les médias en général utillisent cette technique depuis longtemps pour vendre plus de journaux et avoir de plus grandes cotes d'écoute. Djemila Benhabib s'en sert pour vendre plus de livres...

Djemila Benhabib et sa phobie de l'islam politique


Si possible, il faudrait informer cette dame, ainsi que ses soldats, qu'aux élections fédérale de 2008, aucun candidats maghrébins ne furent élu. En 2011, ce fut pire encore, les partis politique n'ont même pas souhaité présenter de candidat provenant de cette communauté. C'est statistiquement connu, les musulmans ne votent presque pas, même pas pour ceux qui se disent les représenter. Il existe même des fatwas qui réprouvent la participation des musulmans aux affaires politique des non-musulmans. De plus, même quand les musulmans sont relativement nombreux, ils restent plutot désorganisé et trop souvent en désacord entre eux pour qu'on puisse s'imaginer sérieusement qu'ils puissent un jour former un pouvoir politique au Canada. Bref, Djemila Benhabib nous prouve pourquoi en psychanalyse la phobie est entre autres rattachée à l'hystérie d'angoisse!


Tariq Ramadan et la secte des Frères-Musulmans
     
À ce sujet, p
our une fois, Djemila Benhabib a raison de nous mettre en garde. Par contre, elle ne le fait pas pour les bonnes raisons. Comme mentionné plus haut, même quand ils essaient, Tariq Ramadan et la secte des Frères-Musulmans n'ont pas plus de pouvoir politique, en tout cas pas ici au Canada. D'ailleur, Salah Basalamah, le représentant de Tariq Ramadan au Canada, a récemment déclaré la mort de leur groupe, Présence-Musulmane.

En réalité, c'est surtout les musulmans eux même qui devraient se méfier de Tariq Ramadan et de la secte des Frères-Musulmans, dans le sens qu'ils altèrent la pratique authentique de l'Islam et tentent trop d'essayer d'intégrer les musulmans aux pratiques et aux affaires des non-musulmans.


Dans son hystérie, Djamila Benhabib fini même par s'en prendre à tort contre ses alliés... (voir la vidéo)


Voir aussi:  La stratégie sournoise du député amir khadir
 

 

Djemila Benhabib serait-elle une menace à la sécurité nationale du Canada?

On est en droit de le supposer puis qu'elle a déjà fait
l'objet d'une enquête par le Service canadien du renseignement et sécurité (SCRS). Difficile d'en savoir d'avantage puisque la majeure partie du dossier de Benhabib demeure classé secret.




Les soldats de Djamila, de réels dangereux ceux là!
      
La phobie hystérique de Djemila Benhabib et de ses soldats semble avoir surtout de l'influence sur les faibles d'esprits... Voir La possibilité d'une version québécoise du dernier terroriste islamophobe norvégien




   




 

Partager cet article

Commenter cet article