Rien là de scandaleux

16 Novembre 2011 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec Publié dans #Actualité

Le Nouvelliste

En réaction à la nouvelle sur les moutons sacrifiés lors d'une fête musulmane survenue en Montérégie.

Gens du pays, toutes ethnies confondues, savez-vous vraiment qu'est-ce que la fête du mouton? Ce n'est pas seulement une occasion de tuer des bêtes lainées, comme les gens sans culture le croient en regardant le Téléjournal. Ces bêtes sont bel et bien utilisées jusqu'à la moëlle. Si vous preniez le temps de comprendre le respect que ces gens apportent aux moutons, vous jugeriez pas mal moins; la viande y est mangée, apprêtée et congelée.

Ce ne sont pas des bêtes tuées pour le simple plaisir d'une fête religieuse. Presque toutes les familles mangent du boeuf, du porc ou du poulet. Savez-vous comment ces animaux sont traités et tués? Vos assiettes sont remplies d'animaux surnourris, entassés dans des endroits tellement clos que certains meurent piétinés par leurs congénères et d'autres sont simplement abattus car ils semblent trop faibles. Juger est tellement facile.

Pendant combien d'années déjà les toréadors ont tué des taureaux par simple plaisir de se montrer en spectacle? Ce que nous, Québécois, faisons dans la vie de tous les jours, personne ne s'en préoccupe, mais lorsqu'un «voisin» ose agir dans son propre intérêt, on crie au scandale.

 

Les musulmans dont il est question ont tué un mouton au même profit que des centaines de vaches sont tuées chaque semaine pour remplir nos assiettes. Un endroit insalubre pour tuer ces animaux? J'ai le plaisir de vous annoncer que c'est leur problème; ils consommeront cette viande dite malpropre, pas vous. tes-vous également au courant qu'à chaque mouton sacrifié ils doivent donner un morceau de viande à plus pauvre qu'eux? Belle preuve de partage, non? Pouvez-vous arrêter de chercher des poux là où il n'y en a pas. Sur ce, Google sert à la recherche. Profitez un peu de cette belle invention pour aller vous enrichir sur la vie d'autrui. L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne.

Sarah-Gabrielle Fortin-Morand

Trois-Rivières





À lire aussi:

 Moutons pour la fête du sacrifice 2011 (Aïd al-Adha 1432)





Partager cet article

Commenter cet article