SCHL: Pas d'assurances pour les hypothèques islamiques

1 Février 2010 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec Publié dans #Finance et Banques "islamiques"

Après avoir reçu une étude au coût de 100 000 $ sur la finance islamique, commandée il y a deux ans, la Société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL) a décidé de ne pas assurer les hypothèques islamiques, basées sur les normes de la charia. Celle-ci interdit le recours aux intérêts.

L'étude, dont Radio-Canada a obtenu une copie, présente cependant une vision nuancée sur la question des prêts conformes à la charia.

Ayant constaté que plusieurs pays comme la Grande-Bretagne et les États-Unis offraient depuis une trentaine d'années des hypothèques islamiques, la SCHL voulait décortiquer ce type d'hypothèque pour prendre une décision. D'autant que 800 000 musulmans vivent au Canada.

Selon l'étude, peu d'entreprises offrent des hypothèques islamiques, mais la demande dépasse l'offre. Les pratiques de ces compagnies sont légales, ce qui montre que la finance islamique s'accommode du cadre juridique canadien ainsi qu'aux normes comptables.

Les caisses et les banques n'offrent pas d'hypothèques islamiques, en raison de l'absence de potentiel, selon l'étude.

Autre point signalé dans l'étude, les frais de gestion sont supérieurs en finance islamique, car le marché est peu développé.

La SCHL a refusé toute demande d'entrevue.

Rappelons qu'une banque saoudienne demande la permission de s'implanter au pays en vue d'offrir uniquement des produits financiers qui respectent les normes de la charia.

Source:
http://www.radio-canada.ca/nouvelles...lamiques.shtml




À lire aussi:

>Fatwas sur les Banques dites "Islamique" 
 
Et autres articles sur
Finance et Banques islamiques au Canada



Partager cet article

Commenter cet article