Une fatwa contre les scanners corporels

19 Février 2010 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec Publié dans #Communiqués et Activités

mercredi 17 février 2010

Des imams nord-américains émettent une fatwa qui dicte à tous les musulmans pratiquants de ne pas se soumettre aux scanners corporels dans les aéroports.
Le Conseil Fiqh de l'Amérique du Nord affirme que ces appareils de détection violent les principes de la loi islamique, qui interdit aux fidèles de se dévêtir en public même par l'entremise des nouvelles technologies.
Citation:
C'est une question de vie privée qui vaut autant pour les hommes que les femmes. Notre religion nous enseigne à être pudiques vis-à-vis de notre corps.
— Jamal Badawi, imam de Halifax signataire de la fatwa
Selon le Coran, les musulmans ne peuvent se dénuder qu'à l'hôpital ou dans des situations d'urgence.
La fatwa n'est toutefois pas contraignante, mais le Conseil Fiqh de l'Amérique du Nord recommande aux Canadiens musulmans de privilégier la fouille corporelle dans les aéroports, d'autant plus que les femmes se font fouiller en privé par des femmes, lorsqu'elles en font la demande.
Citation:
Fatwa
Une fatwa est un avis juridique donné par un spécialiste de la loi religieuse. Ce spécialiste est aussi appelé un mufti. Pour les musulmans, il remplit à la fois des fonctions religieuses, judiciaires et civiles.
Frustration
L'expert en sécurité de l'Université d'Ottawa, Wesley Wark, souligne que ces scanners créent de la frustration, voire de la persécution dans certains groupes religieux. Il ajoute que l'efficacité de ces machines, qui se vendent à 250 000 $ l'unité, n'a pas encore été mise à l'épreuve.
Le gouvernement canadien a annoncé l'installation de 44 scanners corporels dans les aéroports canadiens dans la foulée de l'attentat raté du 25 décembre dernier aux États-Unis.
L'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien affirme que les musulmans n'ont pas à s'inquiéter, parce que l'utilisation des scanners respecte la vie privée. Elle précise que l'inspecteur n'entre jamais en contact avec le voyageur dans le scanner et que les images sont immédiatement détruites après son passage dans la machine.
Ces scanners ne soulèvent pas la controverse uniquement chez les musulmans ou en Amérique du Nord. Mardi, en Grande-Bretagne, la Commission pour l'égalité et les droits de l'Homme a écrit au gouvernement pour lui faire part de son inquiétude. Elle craint que ces appareils ne portent atteinte au droit à la vie privée, tel que défini dans la Convention européenne sur les droits de l'Homme.
http://www.radio-canada.ca/regions/O...scanners.shtml






À lire aussi:

>Transports Canada
Le gouvernement du Canada investit dans des mesures de contrôle au moyen de scanners corporels et d'observation du comportement en vue de renforcer davantage la sûreté aux aéroports canadiens

>Bientôt des scanners corporels dans les aéroports algériens et d'Arabie-Saoudite?

>Les appareils qui vous mettent à nu dans les aéroports inquiètent l'Europe

>
“Les nouveaux scanners d’aéroport n’auraient pas arrêté le poseur de bombe de Détroit”

>BIENTÔT DES FOUILLES RECTALES DANS LES AEROPORTS ET LIEUX PUBLICS?

>La guerre perdue contre le terrorisme

Partager cet article

Commenter cet article

La jeunesse de l'Islam au Québec 06/03/2010 01:56


Salamoualaikoum,

Scanners corporels : deux femmes voilées refouléeshttp://www.lefigaro.fr/international/2010/03/04/01003-20100304ARTFIG00790-scanners-corporels-deux-femmes-voilees-refoulees-.php


Wa salam,