Ne dites pas à mon employeur que je porte la barbe par principe religieux

11 Septembre 2013 , Rédigé par La jeunesse de l'Islam au Québec

Avis au futur MRSRQ, Ministère de la Répression des Signes Religieux au Québec. Je ne travaille pas pour le gouvernement du Québec ou à la fonction public. Ouff heureusement !

À lire aujourd'hui dans La Presse :
Et les barbus? Et les boubous?
Lysiane Gagnon

Oublions ma barbe, on sait bien que Pauline Marois tient particulièrement à ne pas voir de femmes musulmanes voilées au travail..., c'est peut-être tant mieux pour les musulmanes, l'Islam nous enseigne justement que la meilleure place pour la femme est à la maison. Remercions donc Pauline!

Pourquoi le musulman garde-t-il la barbe ?
Le travail pour la femme en Islam et ses conditions

S'en est presque comique de voir les actions du gouvernement contre les musulmans se retourner encore contre eux. À preuve, ce principe injuste de 'deux poids, deux mesures' dans l'affaire du crucifix à l'assemblée nationale...

«Le crucifix n'a pas sa place au Salon bleu, ça m'apparaît tellement évident. Il est au-dessus de la tête du président de l'Assemblée. Et il est connu historiquement que ce crucifix a été donné par l'archevêque de Québec à Maurice Duplessis pour sceller l'alliance entre l'Église et l'État. Pourquoi le laisse-t-on là? Si c'est un objet patrimonial, on peut le mettre ailleurs», a plaidé Mme David.

On le sait tous, avec sa charte bidon, le gouvernement voulait s'en prendre particulièrement contre les musulmans pratiquants, Voilà que la situation se retourne contre Pauline Marois et ses ministres qui passent pour des idiots à travers le Canada et le reste du monde...

l'Islam est encore gagnant de toute façon. Si ils laissent le crucifix en place, ils vont prouver que leur mécréance et leur laïcité n'a pas de sens. Si ils retirent le crucifix, ça sera encore cela de gagné pour l'Islam et même pour le christianisme car le crucifix est en réalité un objet d'idolâtrie interdit dans les deux religions.

En fin, merci Mme Marois et salutation à votre amie déchue, Mme Benhabib
De la part d'un musulman barbu

Partager cet article

Commenter cet article